À un an de la présidentielle de 2023, l’opposition gabonaise est « éparpillée à la façon d’un puzzle »

0
93
ping

Jeune Afrique vient de publier un article sur les principaux leaders de l’opposition gabonaise. Selon le média panafricain, l’arène politique du pays est en proie à une sérieuse division. « Si les prétendants sont nombreux, l’heure semble aux querelles intestines et aux débauchages plutôt qu’à l’union des forces qui avait prévalu en 2016 », peut-on y lire.

À un an de la prochaine élection présidentielle, l’opposition en « désordre de bataille » a très peu de chance face au Chef d’État gabonais Ali Bongo Ondimba. « Face à cette opposition en désordre de bataille, Ali Bongo Ondimba, dont personne ne doute sérieusement, sauf imprévu, qu’il sera candidat en 2023, sait qu’il se trouve en position de force. », indique Jeune Afrique.

Cette affirmation est d’ailleurs appuyée par l’un des adversaires d’ABO. « L’opposition gabonaise est éparpillée à la façon d’un puzzle. Le président détient pour l’instant toutes les cartes », a déclaré ce dernier.

Pour l’hebdomadaire, le Président de la République ne devrait tout de même pas prendre la bataille présidentielle à la légère. « Ici plus qu’ailleurs, le danger vient souvent de l’intérieur… », prévient-il.

Leave a reply