ABO donne des directives à Madeleine Mborantsuo sur le litige frontalier Gabon/Guinée équatoriale

0
98

Le Chef d’État gabonais Ali Bongo Ondimba s’est entretenu hier avec Marie-Madeleine Mborantsuo, la présidente de la Commission nationale de suivi du différend territorial Gabon/Guinée équatoriale. Ce fut l’occasion pour la présidente de la Cour constitutionnelle de lui présenter l’équipe qui défendra les intérêts du Gabon auprès de la Cour internationale de justice de La Haye.

Lors de cette audience, ABO a donné plusieurs instructions pour que ce dossier soit défendu avec succès. « Nous avons reçu du président de la République toutes les directives et les conseils nécessaires afin que nous puissions bien étayer l’argumentaire de la République gabonaise dans le cadre du contre-mémoire que la République gabonaise va soumettre à la Cour internationale de justice », informe Marie-Madeleine Mborantsuo.

Le litige frontalier entre le Gabon et la Guinée équatoriale persiste depuis plusieurs années. Le conflit se situe au niveau de la frontière terrestre et maritime que partagent les deux pays sur la Baie de Corisco. Les deux États revendiquent la souveraineté de l’île Mbanié. Située dans les eaux gabonaises à une dizaine de kilomètres de la province de l’estuaire, la région est réputée riche en hydrocarbures.

Le dossier a été porté à la Cour internationale de justice de La Haye (Pays-Bas) depuis mars dernier. Ce, suite à une médiation conduite par les Nations Unies.

Leave a reply