Affaire Renaud Allogho Akoue : L’audience reportée à une date ultérieure

0
362

Le procès de l’ex-directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) a été ajourné. L’audience n’a duré que quelques minutes avant d’être renvoyée à la 4e session criminelle. La requête du renvoi du procès était unanime. Elle a été formulée et appuyée aussi bien par les avocats de la défense que ceux du ministère public.

Le jugeant pertinent, la Cour criminelle spécialisée a accepté le plaidoyer. Cette décision a été prise « au vu de la pertinence des arguments soulevés et dans le souci de la manifestation de la vérité », explique la cour.

Les charges qui pèsent contre Renaud Allogho Akoue sont lourdes. Il est accusé de détournement de fonds publics, concussion, usage de faux et de blanchiment d’argent. Il séjourne à la prison centrale de Libreville depuis novembre 2019.

Au cours de la brève audience de lundi dernier, les avocats de la défense ont également plaidé pour une mise en liberté provisoire. Renaud Allogho Akoue a perdu son épouse en avril dernier. Elle est décédée dans un accident de la route à Libreville. L’accusé aimerait dire ses adieux à sa dépouille.

L’ex-DG de la CNAMGS avait été arrêté dans le cadre de l’opération anticorruption scorpion. Une vingtaine d’ex haut cadre public avaient également été interpellés. L’ambition de l’État gabonais est de promouvoir la transparence dans la gestion des administrations publiques.

Le Chef d’État, Ali Bongo Ondimba s’est engagé à lutter farouchement contre la corruption dans le pays. Il s’agit selon lui, d’un fléau qui freine le développement du Gabon.

 

Leave a reply