Assurance : la SCG se conforme aux exigences de la CIMA

0
239

La Société commerciale gabonaise de réassurance (SCG-Ré) vient d’augmenter, de 5 milliards FCFA, son capital social. Le capital de cette filiale du Fonds Gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) s’élève désormais à 10 milliards FCFA. Cette hausse a été faite suite à une opération effectuée par incorporation de réserves (4 219 200 000 FCFA) et par apport numéraire (780 000 000 FCFA).

D’après la SCG-Ré, cette performance a été essentiellement réalisée grâce au Groupe État, l’actionnaire majoritaire de la société. Il s’agit entre autres, du Fonds souverain de la République gabonaise (FSRG), du FGIS et de la Caisse de dépôts et consignations (CDC). Le Groupe État est également composé des entreprises telles que Sanlam, AXA Gabon, NSIA Assurances, SUNU Vie et NSIA Assurances Vie. 

L’objectif de l’augmentation de capital est de conformer la SCG-Ré aux dispositions de capital minimum imposé par la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (CIMA). Cela permet de réduire le risque des faillites de la société et de consolider sa solidité financière. « L’augmentation de notre capital social nous permet de consolider nos assises financières et de lancer sereinement notre projet d’introduction en bourse en 2022 », appuie Andrew Gwodog, l’administrateur-directeur général de la SCG-Ré.

Rappelons que la SCG-Ré est née d’un partenariat public-privé entre l’État gabonais et les sociétés d’Assurance du Gabon. L’entreprise fera prochainement son entrée à la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC). 

Leave a reply