Au Gabon, les femmes mariées peuvent désormais ouvrir un compte sans prendre l’avis de leurs époux

0
309

La Cour Constitutionnelle a récemment ratifié une série de lois en faveur de la promotion des droits des femmes. Parmi les nouvelles dispositions introduites dans la législation du Gabon, figure celle relative à l’ouverture d’un compte bancaire. 

Les femmes mariées gabonaises peuvent désormais ouvrir un compte bancaire sans l’approbation de leurs époux. « Chacun des époux peut ouvrir sans le consentement de l’autre tout compte de dépôt ou de titres en son nom » , stipule l’article 257 (nouveau). Le propriétaire du compte est libre de gérer les fonds et les titres en dépôt comme voulu. Selon ledit article, le dépositaire doit notifier l’ouverture du compte à son époux s’ils sont mariés au régime de communauté des biens.

Auparavant, les femmes mariées devaient obligatoirement obtenir le quitus de leurs maris avant d’ouvrir un compte bancaire. L’introduction de ces nouvelles dispositions dans la législation du pays permet de rétablir la justice.

Au Gabon, 83 % des victimes de violences économiques sont des femmes. C’est ce qu’indique une étude réalisée par le Cabinet Berger. Cette réforme atteste encore une fois de l’engagement de l’État à promouvoir le respect des droits des femmes au Gabon.

Leave a reply