Conflit homme-faune : Le village Ghietu-y-Batu dispose désormais d’une barrière électrique

0
223

Le ministre gabonais des eaux et forêts a procédé à l’inauguration d’une barrière électrique dans le village Ghietu-y-Batu dimanche dernier. Ghietu-y-Batu se trouve à 15 kilomètres de Gamba. À travers cette infrastructure, les autorités gabonaises entendent protéger les populations des envahissements des éléphants.

Depuis quelques années, le conflit homme-faune s’est aggravé au Gabon. Les animaux sauvages en général et les éléphants en particulier, s’introduisent dans les habitations des populations de certaines zones reculées. Ils détruisent sur leurs passages et plantations et maisons. Plusieurs paysans en ont même perdu la vie, dont deux cette année.

Face aux cris de détresse des victimes, l’État gabonais s’est engagé à agir. Parmi les nombreuses mesures prises, se trouve la construction de barrières électriques dans les localités concernées. Au total 15 barrières seront érigées à travers le pays. Financé à hauteur de 667 millions de FCFA, ce projet sera exécuté sur une période de 3 ans.

La construction de ces infrastructures de protection a été confiée à l’Agence Nationale des Parcs nationaux (ANPN). L’ANPN est accompagné par l’ASSALA Gabon et l’ONG internationale Space for Giants.

Lors de la cérémonie d’inauguration, Lee White a recueilli les recommandations des populations par rapport au règlement du conflit homme-faune. Il a promis rendre compte de ces échanges au Premier ministre, Rose Christiane OssoukaRaponda. « Je suis à votre service et je vais rendre compte de vos préoccupations auprès de Mme Le Premier Ministre, chef du Gouvernement qui m’a instruit de recueillir vos recommandations », a-t-il déclaré

Leave a reply