Conflit homme-faune : Les consultations nationales ont démarré

0
192

Comme annoncé, les consultations publiques pour le règlement du conflit homme-faune ont effectivement démarré au Gabon. Les premières séances d’échanges ont été lancées à l’endroit des populations de Cocobeach mercredi dernier. Il s’agit d’une région située dans la province de l’Estuaire.

Dirigées par le ministre des eaux et forêts et son ministre délégué, ces séances visent à entretenir les populations sur le conflit homme-faune. L’objectif des autorités gouvernementales est de recueillir leurs avis sur les stratégies de règlements possibles. Cela permettra de trouver des solutions adaptées et durables au problème.« Les principales recommandations qui en découleront permettront de consolider la stratégie du gouvernement en matière de gestion de conflit homme-éléphant au Gabon », explique Lee White.

Les consultations nationales seront effectuées dans toutes les localités touchées par le conflit homme-faune au Gabon. Elles prendront fin le 29 juillet prochain. Depuis plusieurs années, le phénomène s’est amplifié dans le pays. Les animaux sauvages dont les éléphants envahissent les habitations des populations. Ils détruisent tout sur leur passage : plantations et maisons. Les populations de Mekambo dans la province de l’Ogooué-Ivindo avaient organisé une campagne de protestations pour solliciter l’assistance de l’État.

Un projet de décret autorisant l’exécution des battues administratives a été adopté par le gouvernement le mois dernier. Les populations pourraient être bientôt autorisées à user du droit de légitime défense face à ces envahisseurs.

L’État envisage également de construire des barrières électriques pour éloigner les éléphants des plantations. Il faut noter que le budget prévu par la loi de finances 2021 pour régler le conflit s’élève à 1,6 milliard de FCFA. Il sera financé par un prêt de la Banque Mondiale.

Leave a reply