Conflit homme-faune : l’État prend en charge les obsèques de feu Aloïse Maganga Ndembit

0
221

Une délégation diligentée par le ministre des Eaux et forêts Lee White s’est récemment rendue à Tchibanga. C’était pour assister aux obsèques de feue Aloïse Maganga Ndembit. Cette dernière avait été tuée par un éléphant début février. « Il est question pour nous d’accompagner la famille dans cette épreuve douloureuse » , a déclaré Lucien Massoukou, directeur général de la Faune et des Aires protégées (DGFAP).

 

Surprise et heureuse de ce geste, la famille du défunt a exprimé sa profonde gratitude aux autorités. C’est la première fois que l’État gabonais soutient ainsi une victime d’éléphant. « Nous sommes ravis du soutien, moral, physique, et financier que l’administration des Eaux et forêts a bien voulu nous accorder dans le cadre de l’organisation de ces obsèques », remercie la famille.

Depuis quelques années, le conflit homme-faune prend de l’ampleur au Gabon. Les pachydermes envahissent plantations et concessions en détruisant tout sur leur passage. Les populations souhaitent que le gouvernement prenne désormais en charge toutes les victimes sur l’ensemble du territoire national.

 

Les autorités gabonaises envisagent bientôt « de mettre en œuvre la stratégie nationale du CHE dont l’un des grands axes constitue l’indemnisation et la prise en charge des victimes », rassure le directeur général de la Faune et des Aires protégées (DGFAP).

Leave a reply