Conflit homme-faune : Mourindi dispose désormais d’une barrière électrique

0
182

La localité de Mourindi dispose désormais d’une clôture électrique. L’infrastructure a été inaugurée par le Secrétaire exécutif de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), Christian Tchemambela, le week-end dernier. Plusieurs hautes personnalités dont d’Alice Ouédraogo, la représentante résidente de la Banque mondiale au Gabon et en Guinée-Equatoriale, étaient présentes. Le chef de Canton, le sous-préfet de la localité et le vénérable Émile Manfoumbi y étaient aussi.

La nouvelle barrière permettra d’empêcher les éléphants d’envahir les plantations et habitations de la région. L’infrastructure a un périmètre de 4 km et s’étend sur une superficie de 105 hectares. Elle sera entretenue par les populations. Les réparations liées à l’électrification seront, quant à elles, assurées par l’ANPN.

La construction de cette barrière électrique s’inscrit en droite ligne dans la lutte contre le conflit homme-faune (CHF) au Gabon. Plus précisément, c’est dans le cadre de la mise en œuvre du projet Gestion de la Faune et des Conflits hommes Éléphants (GeFaCHE). Le GeFaCHE est subventionné par le Fonds mondial pour l’environnement. La gestion de cette subvention sera conjointement assurée par la Direction générale des Faunes et des Aires protégées (DGFAP) et l’ANPN. Il faut noter que les localités de Panga et Ndindi dans la province de la Nyanga aussi ont été récemment dotées de clôtures électriques. 

Depuis quelques années, le conflit homme-faune prend de l’ampleur au Gabon. L’objectif du gouvernement est de garantir la sécurité des populations. De nombreuses mesures ont déjà été prises dans ce sens. On peut citer entre autres, l’autorisation de faire des battues administratives.

Leave a reply