Conflit homme-faune : Un troupeau d’éléphants envahit un domicile à Dourouni

0
360

L’incident est survenu dans la nuit du dimanche au lundi dernier à Dourouni, une localité du 1er arrondissement de Mouila. Un troupeau d’éléphants a envahi la plantation autour du domicile d’une famille de paysans. Selon les témoins, la zone en question avait été plongée dans le noir à cause d’une coupure d’électricité. Les pachydermes ont alors saisi l’occasion pour se glisser en catimini dans les plantations. Ils ont saccagé toutes les cultures des pauvres gens.

Il ne s’agit pas de la première fois qu’un troupeau d’éléphants envahit des plantations dans la localité. Cette invasion vient attester, encore une fois, de l’ampleur que prend le conflit homme-faune au Gabon. Ces genres de cas se sont énormément multipliés dans plusieurs régions du pays.

Il faut noter que les éléphants ne sont pas les seuls animaux à envahir les villes. Il y a deux ans, un buffle et un singe se sont également aventurés sur la route bitumée à Mouila. Ils ont heureusement pu être maîtrisés par les populations. Quelques semaines plus tôt, les populations de Mékambo dans l’Ogooué-Ivindo ont protesté contre le phénomène. Elles sollicitent l’aide du gouvernement pour mettre fin à leur calvaire.

Le 10 juin dernier, le gouvernement gabonais a adopté un projet de loi afin de résoudre le problème. Ledit texte « autorise l’exécution des battues administratives et l’usage du droit de légitime défense par les populations victimes du conflit homme-faune ». L’objectif de cette réforme est de protéger et les Gabonais et les cultures vivrières.

L’une des préoccupations majeures d’Ali Bongo Ondimba est d’assurer la sécurité des populations gabonaises.

Leave a reply