Conflit homme-faune : Vers une consultation nationale pour régler le problème

0
324

L’État gabonais envisage de réaliser des consultations nationales pour résoudre le conflit homme-faune. Plusieurs séances d’échanges seront organisées sur l’ensemble du territoire national au cours de ce mois, apprend-on. L’objectif de cette initiative est d’assurer la protection aussi bien de la faune que de l’agriculture. Pour les autorités gouvernementales, il est primordial que la politique agricole du pays soit en phase avec la politique environnementale.

Ces consultations nationales seront dirigées par le ministère des Eaux et forêts. Selon le ministre gabonais Lee White, les ateliers d’échanges présentent de multiples avantages. Il s’agira de sensibiliser les populations des régions concernées par le conflit homme-faune sur l’importance de la préservation de la faune. Préserver les espèces menacées comme l’éléphant contribue énormément à la régénération de la forêt tropicale locale.

Au cours de ces séances, les autorités soumettront la stratégie de l’État pour régler la situation aux populations. Pour le ministre des Eaux et des Forêts, les avis de la partie civile comptent beaucoup. Ils permettront d’améliorer et d’adapter, si besoin, la feuille de route aux réalités du terrain.

Le ministre de l’Agriculture s’est entretenu avec les populations de Four-Place dans la province du Moyen-Ogooué, il y a quelques jours. Il était question pour Biendi Maganga Moussavou de leur annoncer l’organisation prochaine des consultations nationales.

Depuis quelques années, le conflit homme-faune ne cesse de s’amplifier au Gabon. Plusieurs espèces animales envahissent les demeures des habitants de certaines zones rurales. Ces animaux détruisent tout sur leur passage (cultures et maisons). De nombreux Gabonais ont déjà trouvé la mort à cause de ce phénomène.

Leave a reply