Covid-19 : Chiffres d’affaires du secteur hôtelier gabonais a chuté de 52% en 2020

0
248

D’après une note de conjecture publiée par la direction générale de l’Economie et de la politique fiscale, le secteur de l’hôtellerie a été durement touché par la pandémie à Covid-19 en 2020.

« L’activité de ce secteur s’est fortement contractée du fait de la mise en œuvre de mesures gouvernementales pour freiner la propagation de la maladie. Ainsi, on a enregistré un ralentissement du flux international (suite à la limitation des vols), la fermeture des hôtels, des restaurants et autres lieux de divertissements. En conséquence, le chiffre d’affaires consolidé a chuté de 52%, de même que les autres variables de suivi d’activité », apprend-t-on.

En 2020, le secteur a enregistré un chiffre d’affaires de 8,31 milliards de FCFA contre 17,24 milliards de FCFA en 2019. La fermeture de la plupart des structures a entrainé le recul de la masse salariale (29%) et celui des effectifs (14%). Le nombre de clients est passé de 200 273 en 2019, à 124 200 en 2020. Par ailleurs, le taux d’occupation des établissements a perdu 7 points en passant de 37% en 2019 à 33% en fin décembre 2020.

Selon la direction générale de l’Economie, cette chute « a tout de même été contenue par la bonne tenue des hôtels ayant signé des contrats avec les sociétés pétrolières devant faire observer une quarantaine d’une semaine à leurs agents avant leur départ vers les sites d’exploitation, et au retour, conformément au protocole sanitaire dédié à leur secteur ».

Il s’agit de Radisson Blu, Park Inn, Etoile d’Or, Hôtel Boulevard, Nomad, Somotel, Le Cristal, 9 Provinces, Hôtel Masuku, Le Mvet Palace, Hôtel Le Minkébé, Apily, Hôtel Mandji, Hôtel Le Geadro et  de l’Hôtel Bambou.

 

Leave a reply