Covid-19 : l’OMS et le Copil souhaitent contrôler les entrées et les sorties à l’aéroport de Libreville

0
502

Le comité de pilotage Coronavirus (Copil-Coronavirus) s’est engagé aux côtés de l’organisation mondiale de la santé (Oms). Les deux institutions souhaitent contrôler les entrées et les sorties à l’aéroport Léon Mba de Libreville. Un atelier a été organisé et se tient depuis mercredi dernier à cet effet. L’objectif reste le renforcement du mécanisme de surveillance à l’aéroport de Libreville.

Cet atelier intervient dans un contexte où la menace d’une troisième vague de contamination à la covid-19 pèse sur le Gabon. Peut en témoigner le nombre croissant de nouvelles contaminations au virus enregistré dans le pays. La barre de personnes infectées repart à la hausse. 221 cas actifs détectés ces dernières heures en territoire gabonais. Ces chiffres suscitent davantage la méfiance des autorités gabonaises. L’Oms et le Copil travaillent donc pour prévenir la contamination de masse à travers la mise en place d’un nouveau mécanisme de contrôle des passagers étrangers.

L’atelier en lui-même est axé sur l’harmonisation de la gestion des cas importés. « Le but de cette réunion est de pouvoir mettre en place des mécanismes de coordination. Pour que les activités soient plus fluides et que le rendement attendu soit au rendez-vous », a indiqué le responsable de la sous-commission de surveillance épidémiologique du Copil, Maryin Ovenga Sipamio.

Le premier cas de Covid-19 est rentré au Gabon par vol Air-France en mars 2020. Après celui-ci, plusieurs autres passagers étrangers arrivent à rentrer sur le territoire national infectés par la pandémie. Ceci malgré la bagatelle de mesures mises en place à l’aéroport de Libreville pour empêcher l’importation de nouveaux cas. Les autorités gabonaises mobilisent les ressources pour mieux contrôler les entrées et les sorties dans le pays.

Leave a reply