Covid-19 : une enquête ouverte sur les deux décès par balles, suite aux manifestations

0
426

Lors des manifestations du « mouvement casserole » dans plusieurs villes du Gabon, jeudi dernier, deux individus sont décédés suite à des blessures par balles. Accusées d’avoir commis ces assassinats, les forces de l’ordres ont nié toute responsabilité et porté plainte auprès du procureur.

Dans une conférence de presse, le vendredi 19 février 2021, le commandant en chef des forces de la police nationale, traite ces manifestations de « flagrante violation » des mesures de lutte contre la pandémie.

En effet, le jeudi 18 février dernier, plusieurs gabonais ont envahi les rues de Libreville, Port-Gentil, Lambaréné, Mouila et Oyem après 20h30. Ils disaient protester contre les restrictions « suicidaires » instaurées par le gouvernement pour freiner la propagation de la Covid-19.

Le procureur a déjà ouvert une enquête afin que les vrais coupables de ces meurtres soient identifiés et sanctionnés. Un véhicule de type Prado aurait été identifié dans les tirs.

Pour finir, le parquet informe que les responsables des appels à l’incivisme seront également identifiés et poursuivis.

Leave a reply