Décentralisation : la maire de Libreville va poursuivre le mandat du Gabon à la tête du CGLUA

0
202

Une délégation de l’organisation panafricaine des Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (CGLUA) séjourne au Gabon depuis quelques jours. Le principal objectif de cette visite est d’expliquer le fonctionnement de l’institution à Christine Mba Ndutume Mihindou, maire de Libreville. Cette dernière est chargée de poursuivre le mandat du Gabon à la tête de l’organisation, comme l’a fait son prédécesseur. La présidence du CGLUA est assurée par le pays depuis 2019. Ce mandat prendra fin en avril 2022.

Les représentants de l’organisation panafricaine sont en conclave à Libreville depuis mardi dernier. Au cours de cette réunion, la délégation du CGLUA s’est attelée à présenter au nouveau maire de la capitale, l’importante mission qui lui est désormais confiée. Christine Mba Ndutume Mihindou, pour sa part, a pris l’engagement de veiller à la bonne gestion de l’institution africaine. Elle fait désormais des défis du développement durable des villes africaines, l’un de ses plus grands challenges. « La ville de Libreville s’emploie avec l’association des maires du Gabon à intégrer les différents agendas internationaux, le suivi et la mise en œuvre des chantiers en cours », promet-elle. 

L’organisation panafricaine des Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (CGLUA) a été créée en 2005. Elle regroupe presque toutes les villes, collectivités territoriales et associations nationales de collectivités locales africaines. Son ambition est de contribuer à l’épanouissement des villes et l’unité du continent. Pour le CGLUA, la décentralisation et les collectivités locales jouent un rôle primordial dans l’amélioration des conditions de vie des populations africaines. La principale mission de l’institution est de promouvoir la décentralisation et la gouvernance locale.

Leave a reply