Dette intérieure : le gouvernement élabore un processus de règlement

0
331

Dans un communiqué, la task force présidentielle pour le règlement de la dette intérieure signée le 26 mars 2021, a indiqué que le la présidence de la République a invité les entreprises créancières de l’Etat à présenter les justificatifs dans le cadre de la signature d’une convention pour le remboursement de leurs dettes.

« Dans le cadre de la gestion active et efficiente du portefeuille de la dette, la taskforce de la présidence de la République pour le règlement de la dette intérieure porte à l’attention de tous les créanciers ayant un procès-verbal de leurs créances vérifiées par ses équipes notifiant leurs créances réelles hors impôts, Cnamgs (Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale) et CNSS (Caisse nationale de sécurité sociale), de se présenter avec mandat (pour les représentants) et le tampon de la société, pour la signature des conventions d’apurement de la dette. La date butoir des signatures est prévue le 5 avril 2021 à l’immeuble Prémium 1er étage. (…) passé ce délai, toute absence sera considérée comme un refus »,indique le communiqué.

Au 12 septembre 2020, l’Etat a déjà versé 4 milliards de FCFA à plusieurs entreprises créancières. Jessye Ella Ekogha, le porte-parole de la présidence de la République affirme que « toutes les dettes de moins de 70 millions ont déjà été soldées pour un montant de 4 milliards de FCFA…. L’objectif de l’État est de payer, en totalité et dans les meilleurs délais, ce qu’il doit effectivement payer ».

Selon Nourredin Bongo Valentin, chargé du pilotage de l’opération, la task force pour le règlement de la dette intérieure du Gabon vise à « conduire un audit sur l’ensemble de la dette intérieure du pays. Son résultat est sans appel. Sur les 1030 milliards de FCFA de dette intérieure audités, 623 milliards se sont révélés fictifs, soit un ratio de 62 % ».

 

Leave a reply