Digitalisation : Bilan positif pour le guichet numérique de l’investissement

0
315

Selon le ministre de la Promotion des investissements, le bilan annuel du Guichet numérique de l’investissement (GNI) est positif. Au total, 7146 entreprises ont été créées via le Guichet numérique de l’investissement (GNI) entre juin 2020 et mai dernier. Concrètement, il s’agit de 5892 entreprises individuelles et 1254 sociétés.

D’après l’Agence nationale de promotion des investissements du Gabon (ANPI-Gabon), le délai moyen de création d’une entreprise a été considérablement réduit grâce au GNI. Ce délai varie désormais entre 3 et 5 jours. La plateforme a favorisé la réduction des procédures. Cela permet aux opérateurs de gagner du temps. L’État peut également se servir des données stockées pour avoir une statistique sur la nature des entreprises créées, leurs secteurs d’activités et la nationalité des propriétaires. La corruption et le secteur informel sont réduits, par la même occasion.

Le nombre de Gabonais autoentrepreneur et/ou responsables de PME-PMI a considérablement augmenté au cours de cette période. 65 % des entreprises nouvellement crées appartiennent à des nationaux selon le DG de l’ANPI-Gabon. « Il y a une très forte implication des nationaux et c’est une bonne chose », a indiqué Ghislain MoandzaMboma. Ce dernier invite les populations à se lancer dans l’entrepreneuriat. Pour lui, la fonction publique n’est pas le seul secteur d’activité où il est facile de s’intégrer.

L’objectif du gouvernement gabonais est d’améliorer son rang dans le classement du Doing Business. La création de nouvelles entreprises joue un rôle capital dans l’atteinte de cet objectif. Le GNI a justement été créé pour assurer cette mission. « Pour nous c’est vraiment une priorité d’avoir un outil qui marche et un outil qui nous permet d’atteindre aussi nos objectifs », a déclaré Carmen Ndaot vendredi dernier.

Le 11e volet du Plan d’accélération de la transformation (PAT) est relatif à la digitalisation des services publics au Gabon.

Leave a reply