Droits des prisonniers : Antonella Ndembet Damas a été instruite pour résoudre la problématique des détentions arbitraires

0
258

Ali Bongo Ondimba, a instruit la ministre de la Justice de veiller à la régulation des dossiers des prisonniers. C’était au cours du dernier Conseil des ministres. L’objectif du président de la République est d’améliorer l’administration carcérale. Selon lui, les droits des prisonniers doivent être respectés. Quelques soient leurs rimes, ils méritent d’être détenus dans de bonnes conditions.

Il y a quelques mois, ABO avait fait installer une commission ad hoc afin de garantir la conformité des détentions. Le rapport d’activité à mi-parcours de cette mission a été présenté au conseil des ministres par Erlyne Antonella Ndembet épouse Damas. Selon la ministre de la Justice, les résultats de cette étude sont positifs. « Sur 882 situations de personnes détenues, une régularisation de 306 dossiers ayant ouvert la voie,  pour certains, à une remise en liberté », apprend-t-on.

Face à cette remarquable avancée, le Chef de l’État a félicité les efforts des autorités judiciaires. Il les encourage à continuer dans cette lancée.

Au Gabon, les conditions de détentions dans les maisons d’arrêt se dégradent de jour en jour. Les prisonniers sont régulièrement victimes d’abus injustifiés. Il s’agit entre autres des agressions physiques, des détentions préventives abusives, des mises en isolement systématiques, etc.

Plusieurs associations de défense des droits de l’Homme militent pour l’éradication de ce fléau.

L’ambition d’Ali Bongo Ondimba est de garantir le respect des droits de tous les citoyens gabonais sans distinction aucune.

 

Leave a reply