Eau et électricité : une formation à l’endroit des jeunes gabonais

0
270

Le ministère gabonais de l’Emploi et de la Formation professionnelle et la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) viennent de nouer un partenariat. Les deux institutions envisagent de former de jeunes Gabonais aux métiers de l’eau et de l’électricité. La signature officielle de la convention de partenariat a eu lieu jeudi dernier. L’objectif est de renforcer la lutte contre le chômage au Gabon en formant les jeunes aux métiers de l’eau et de l’électricité.

D’après les autorités, cette initiative présente de multiples avantages. Elle favorisera l’instauration d’un système pédagogique offrant des formations diplômantes aux métiers de l’eau et de l’électricité au sein du Centre des métiers Jean Violas (CDM). Ledit système sera reconnu par l’État gabonais, apprend-on. « Nous voulons développer une offre de formation diplômante», a indiqué Alain Patrick Kouma, directeur général de la SEEG.

Grâce à cette initiative, plusieurs jeunes pourront être formés et s’insérer aisément sur le marché de l’emploi. La formation sera sanctionnée par l’octroi de brevets professionnels aux participants. « Ces jeunes, qui vont être formés par la SEEG, vont recevoir des brevets professionnels qui leur permettront de rentrer directement dans la vie active », a informé la directrice générale de la Formation professionnelle au ministère de l’Emploi.

L’accord de convention entre le ministère de l’Emploi et la SEEG est prévu pour durer un an. La formation est essentiellement destinée aux jeunes gabonais qui n’ont pas la capacité de poursuivre leur scolarité. Ce partenariat s’inscrit en droite ligne de la volonté de l’État d’adapter la formation professionnelle aux besoins du marché de l’emploi.

L’ambition du Gabon est de créer 10 000 nouveaux emplois par an. Depuis l’année dernière, le pays a créé plusieurs établissements professionnels. De nombreux jeunes gabonais ont été formés dans les domaines du génie mécanique, industriel, électronique et ingénierie de soudage.

Leave a reply