En quête d’un peu de visibilité, Jean Ping réclame que la vacance du pouvoir soit déclarée

0
282

L’opposant gabonais Jean Ping a récemment publié une déclaration sur ses réseaux sociaux. Le candidat malheureux des élections présidentielles de 2016 soutient que le Chef d’État gabonais n’est pas en assez bonne forme pour diriger un pays. Selon lui, la santé du numéro un gabonais est fragile depuis son accident vasculaire cérébrale (AVC) du 24 octobre 2018.

C’est cet argument que met en avant l’opposant pour demander aux institutions de déclarer la vacance du pouvoir. Le Gabon est « un navire sans capitaine ni boussole, livré au gré des convoitises » depuis 5 ans, d’après lui. « Ali Bongo n’est plus en capacité de gérer sa propre santé, et encore moins de gérer le pouvoir usurpé, au point de servir de marionnette à de nouveaux usurpateurs qui livrent le pays aux enchères », ajoute Jean Ping.

Ces déclarations de l’homme qui fut l’un des principaux opposants du pays frôlent le désespoir. Sans aucune visibilité à moins de deux ans des élections présidentielles, il est clair que Jean Ping use de tous les moyens pour faire la Une des journaux. L’opposition gabonaise est plus fragilisée que jamais. À tous les points de vue, le favori des prochaines élections est Ali Bongo Ondimba.

Par ailleurs, aucun doute ne plane sur la santé du Chef d’Etat gabonais qui multiplie depuis plusieurs mois, les sorties diplomatiques à l’internationale. Il a même participé au Sommet UE-UA jeudi et vendredi dernier. Il était apparu au top de sa forme.

Leave a reply