Fermeture des frontières terrestres: Le ministre de l’Intérieur présente les dérogations

0
219

Le ministre de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha a annoncé le 1er février les dérogations relatives à la fermeture des frontières terrestres du Gabon. Cette communication ministérielle vient en appui à la décision prise par Michaël Moussa Adamo, le ministre de la Défense gabonaise le 30 janvier dernier.

Le ministre Adamo avait ordonné la fermeture des frontières terrestres du Gabon suite à la hausse des cas de contamination au coronavirus. Une mesure dite préventive visant à limiter le risque de propagation du virus dans le pays. Pour soutenir son collègue de la Défense, le ministre d’État a exposé les dérogations concernant cette décision relative à la circulation des personnes et des biens durant la période de fermeture.

Par exemple les citoyens gabonais résidant dans les pays de la sous-région d’Afrique centrale et les ressortissants des pays de la sous-région souhaitant rentrer ou regagner leurs pays respectifs ne sont autorisés à circuler que sous conditions. Seuls les personnels des Institutions internationales ou sous-régionales en provenance de l’extérieur ou en partance du Gabon continueront à circuler librement. Les approvisionnements en denrées alimentaires et autres produits de première nécessité, les produits pétroliers, gazeux et pharmaceutiques restent autorisés. Toutes ces dérogations sont subordonnées à la présentation d’un test négatif au Covid-19 d’une validité de 72 heures au plus.

Le Ministre de l’Intérieur invite les populations gabonaises au « respect de cette mesure gouvernementale qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la propagation de la Covid-19 dont la tendance haussière actuelle exige davantage de prudence et de précaution ».

Leave a reply