FGIS : Chimène Ayito, nouvelle directrice du fonds d’investissement Okoumé Capital

0
412

Chimène Ayito est la nouvelle directrice du fonds d’investissement Okoumé Capital. Elle succède à Edgard Mfouba. Ce dernier dirigeait l’institution depuis sa création. Le fonds Okoumé Capital est consacré au financement des PME gabonaises. Il s’agit d’une filiale du Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS).

Chimène Ayito a à son actif plus de 15 ans d’expérience dans le conseil juridique. Elle est une experte en Droit des Affaires et en Droit commercial, que ce soit dans le secteur privé ou dans le secteur public. Elle est l’ex-directrice de tax & légal et qualityrisk leader au sein du cabinet international Deloitte. Elle maîtrise parfaitement le secteur privé gabonais et africain. Lors de sa carrière, elle a conseillé plusieurs entreprises et multinationales dans la gestion de leurs activités commerciales. Ces activités sont généralement basées au Gabon, dans la sous-région et en Afrique. « Ce recrutement vient renforcer le senior management du FGIS et de ses filiales, tout en s’alignant avec la culture d’excellence que le Fonds souhaite développer en interne », a indiqué Akim Daouda, ADG du FGIS.

Pour sa part, Chimène Ayito s’est réjouie de son nouveau poste et est pleinement consciente des nouvelles responsabilités qui lui incombent. Je suis « enthousiasmée de rejoindre Okoumé Capital et de mettre (s) es compétences au service du développement d’un tissu économique robuste au Gabon », va-t-elle déclarer. Selon elle, les PME joueront une grande partition dans la lutte contre le chômage et la diversification de l’économie au Gabon.

Cette nomination vient attester le statut de leader du Gabon en matière de promotion des droits des femmes. Depuis quelques années, le nombre de femmes présentes aux plus hauts postes de responsabilité ne cesse d’accroître dans le pays.

L’ambition d’Ali Bongo Ondimba est de garantir une meilleure représentativité des femmes dans la vie publique, politique et économique du Gabon.

Leave a reply