Filière cacao : l’ONG Brainforest organise une table ronde à Libreville

0
332

« La filière cacao au Gabon : enjeux et perspectives », tel est le thème de la table ronde organisée par l’ONG Brainforest le 2 avril dernier. Cette initiation s’inscrit dans le cadre du projet « cacao sous ombrage » dont l’objectif est de lutter contre la déforestation et la pauvreté dans les zones rurales, en faveur des communautés locales.

Ariole Meye, le chef du projet, indique que « C’est un projet que Brainforest met en œuvre depuis trois ans déjà. Le projet vise à réhabiliter toutes les vieilles plantations de cacao situé dans département du haut Ntem à Minvoul. Nous avons au total 19 bénéficiaires du projet qui ont produit cette année 4,7 tonnes ».

Selon lui, il s’est agit dans un premier temps, de renforcer les capacités des techniques de réhabilitation de vielles plantations. Dans un second temps, les villages concernés par l’initiative ont bénéficié de l’installation de trois pépinières de cacao. « La filière café-cacao nécessite beaucoup d’argent », a-t-il ajouté.

Cette table ronde a été le lieu d’effectuer l’état des lieux des enjeux, des difficultés, des défis et perspectives de la filière cacao. Un plaidoyer a par ailleurs été initié dans l’optique de mobiliser le soutien des partenaires techniques et financiers. « Il faut multiplier ce genre d’échanges, qui constituent une mine d’informations pour les acteurs de la filière », s’est réjoui le conseiller de patron de la Caistab », a encouragé Ernest Guy Menie le conseiller de patron de la Caisse nationale de stabilisation et de péréquation (Caistab).

Il a profité de l’occasion et fait deux recommandations aux acteurs du secteur, notamment celle invitant les planteurs à se structurer et s’organiser en coopératives ; et la nécessité pour les chercheurs gabonais de travailler à la production de plusieurs variétés propres de cacao au Gabon.

Leave a reply