Gabon/ONU : ABO fait le point de la coopération avec l’institution internationale

0
209

Le chef d’État gabonais Ali Bongo Ondimba s’est entretenu avec le ministre des Affaires étrangères mercredi dernier. L’entrevue s’est tenue au palais Rénovation de Libreville. Les deux personnalités ont discuté de plusieurs sujets. Elles ont effectué le point de la coopération du Gabon avec l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Le projet de loi sur l’hygiène menstruelle récemment adopté par l’ONU était au cœur des échanges. L’objectif de cette réforme est de réduire les inégalités de genre dans le monde. La question de la gestion de l’hygiène menstruelle est l’un des grands challenges auxquels sont confrontées les femmes. Ces dernières n’ont pas toujours accès aux informations utiles et aux outils d’entretien adéquats pour une bonne santé menstruelle. Pour cause, les inégalités de genre, la pauvreté, les traditions et les crises humanitaires. La loi de l’ONU sur l’hygiène menstruelle cadre parfaitement avec la vision d’ABO. La lutte contre les inégalités de genre est l’un des objectifs majeurs du chef d’État gabonais.

Les autorités gouvernementales ont également échangé sur la récente élection du Gabon au Conseil non permanent de l’ONU. Le pays est conscient de la lourde tâche qui lui est confiée pour les deux prochaines années. ABO a réitéré son engagement à œuvrer pour la préservation de la paix et de la sécurité internationale.

L’UNESCO a récemment inscrit le Parc national d’Ivindo sur la liste du patrimoine mondial. Les deux personnalités se sont réjouies de cette prouesse. Selon elles, cette distinction atteste des efforts du Gabon en matière de conservation et de protection de l’environnement.

Le Gabon s’engage à redoubler d’efforts pour redorer l’image du pays en Afrique et sur la scène internationale.

Leave a reply