Gabon : Quand Jean Ping instrumentalise la Journée des martyrs à des fins politiques

0
39
Jean_Ping

Le malheureux candidat à l’élection présidentielle de 2016 tente déjà de se servir de cet événement pour ses propres intérêts politiques. Un acte malveillant que dénoncent les victimes de la crise post-électorale de 2016.

 Le Collectif des victimes de la crise post-électorale de 2016 est sorti hier mercredi pour condamner « l’instrumentalisation » de la Journée des martyrs par Jean Ping. Il s’agit tout simplement d’une « récupération politique » selon le porte-parole de cette association, Cyrille Lemboubou. Ce dernier a dénoncé la fumisterie du leader de l’opposition.

« Nous, victimes des événements de 2016, condamnons avec force et vigueur, l’imposture de Jean Ping qui utilise cette journée de souffrance pour sa propagande politique » a lancé Cyrille Lemboubou. Il s’exprimait ainsi lors d’une conférence de presse qu’il a tenue hier à Awendjé. Il n’a pas manqué d’évoquer la raison pour laquelle les autres victimes et lui, sont convaincus qu’il s’agit purement d’une tromperie. « Le mutisme de Jean Ping à l’endroit des parents des victimes et des victimes de 2016 est la preuve de son discours manipulateur » a-t-il fait remarquer pendant la conférence.

Les victimes de la crise ont publiquement désavoué Jean Ping lors de leur sortie hier. Pour cause, « les discours de haine et de division qu’il distille honteusement dans les médias proches de l’opposition ne cadrent pas avec la volonté démocratique, d’unification et la justice ». Autant de valeurs « que nos martyrs ont tant souhaitées pour notre pays, et qui se matérialisent aujourd’hui » a indiqué le porte-parole.

Pour la prochaine élection, le Collectif entend promouvoir le calme et la joie avant, pendant et après le scrutin. Il a même lancé un programme nommé « 2023 Zéro casse » à cet effet. Une initiative à laquelle il convie d’ailleurs toute la jeunesse gabonaise.

Leave a reply