Gabon : Sans les subventions, le carburant serait passé à plus de 1000 FCFA/litre

0
54
Carburant

Les subventions accordées par le gouvernement gabonais depuis le début de la crise russo-ukrainienne ont permis de soulager le pouvoir d’achat des populations. À ce jour, les prix des produits de base ont été maintenus à des niveaux abordables. L’essence est à 605 FCFA le litre et le gasoil à 585 FCFA/litre. Il a fallu plus de 83 milliards FCFA de subventions pour plafonner ces prix ainsi. Sans elles, ils « auraient probablement grimpé au-delà de 1000 FCFA », a confié le président Ali Bongo Ondimba lors de son discours à la nation à l’occasion de la fête nationale.

Le chef de l’État a demandé au gouvernement « d’amplifier son effort pour lutter contre la vie chère ». Il l’a aussi instruit de favoriser beaucoup plus les plus démunis de la société au détriment des plus riches. « (…) Je ferai en sorte que plus de justice sociale soit injectée dans le système » de subventions, s’est-il engagé à faire. Il a d’ailleurs annoncé, séance tenante, que « le transport gratuit sera renouvelé et même renforcé dans l’année qui vient. Pour les Gabonais les moins favorisés, cela représente une économie non-négligeable, et donc un gain de pouvoir d’achat important ».

Le président de la République a également fait des annonces dans le domaine de la santé. 6,3 milliards FCFA seront débloqués pour « qu’une trentaine de centres de santé, outil privilégié de la médecine de proximité, soient rénovés et modernisés » en 2023. Ces investissements permettront, poursuit-il, « d’améliorer la couverture médicale dans tout le pays ». En 2022, ce sont 23 structures sanitaires et sociales qui ont été concernés par les travaux de modernisation et d’extension, a-t-il rappelé.

Leave a reply