ITIE : Le code de participation a été adopté par la société civile

0
192

Les membres de la société civile ont adopté le code de participation aux activités liées à l’Initiative dans les industries extractives (ITIE), hier. C’était au cours d’un séminaire de formations sur la norme ITIE 2019, organisé à leur endroit. Les séances de travail ont démarré mardi dernier et ont été clôturées hier. La déclaration publique de soutiens de la société civile à la mise en œuvre de l’ITIE était au cours de l’atelier de clôture des activités. Elle a été examinée et amendée avant d’être définitivement adoptée.

Au cours de ce séminaire, les différentes parties ont été invitées à créer des conditions favorables à l’intégration du Gabon à l’ITIE. « Il s’agissait pour l’ensemble des organisations impliquées et concernées par la démarche ITIE de doter d’un cadre qui permettra la désignation de nos représentants au sein du groupe multipartite. », indique Paul-Aimé BAGAFOU. Ce dernier est le coordonnateur national de la coalition « Publiez ce que vous payez Gabon ».

Les populations d’Etimboué dans la province de l’Ogooué-Maritime ont profité de l’occasion pour réitérer certaines revendications. Elles souhaitent que les la société Perenco prennent les mesures adéquates pour stopper la pollution de la zone. « Nous populations d’Etimboué exigeons de la part de la Société Perenco, l’arrêt immédiat de la pollution observée dans notre zone, ainsi que des réparations. », clame Lydie Rebela, la représentante des communautés d’Etimboué. Les communautés de ladite zone sont fortement impactées par la production pétrolière.

Le département d’Etimboué est le plus riche en pétrole et en gaz au Gabon. Le 16 juillet dernier, le tribunal de Port-Gentil a inculpé et mise en examen Perenco. L’entreprise pétrolière est accusée de pollution.

Leave a reply