Justice : Brice Laccruche sera finalement jugé par le tribunal correctionnel

0
413

La cour d’appel judiciaire de Libreville a rendu son verdict hier. Le tribunal correctionnel a été jugé compétent pour statuer sur l’affaire Brice Laccruche Alihanga.

L’ex-directeur de cabinet du Chef de l’État est accusé d’« obtention d’un document administratif sur la base d’une déclaration frauduleuse ». Les faits qui lui sont reprochés remontent à 2004. Brice Laccruche Alihanga aurait établi un certificat de nationalité gabonaise indiquant qu’il est Gabonais d’origine. Il est pourtant né en France en 1980 d’un père et d’une mère de nationalité française.

Lors de l’audience du 4 mai dernier, les avocats de l’accusé avaient défendu que le tribunal correctionnel soit  déclaré incompétent pour trancher dans une affaire relevant du Code civil. Ils avaient également exigé d’entendre les magistrats qui avaient établi le document frauduleux. Sur la base de ces arguments, ils ont fait appel. L’audience prévue pour le 11 mai dernier s’est tenue hier.

Selon Me Moubembé, l’un des avocats de l’accusé, l’argument de l’incompétence du tribunal correctionnelle est justifié. Brice Laccruche Alihanga « est poursuivi sur la base de l’article 122 du Code pénal, de l’obtention frauduleuse des documents administratifs. Il y est question de » faux » et cela fait allusion à l’affiliation avec la famille Laccruche Alihanga », a-t-il défendu hier. Le ministère public quant à lui, n’était pas du même avis.

Le verdict de la Cour d’appel est clair. Brice Laccruche Alihanga devra répondre de ses actes devant le tribunal correctionnel. Il avait été interpellé 3 décembre 2019 dans le cadre d’une vaste opération anticorruption. Il est poursuivi pour détournement de fonds publics, blanchiment des capitaux et concussion.

Leave a reply