La BAD envisage de soutenir les femmes commerçantes de Libreville

0
164

La Banque africaine de développement (BAD) soutiendra la politique des femmes commerçantes de la commune de Libreville. Ce nouveau partenariat a été noué lors d’un échange entre la maire de la capitale gabonaise Christine Mba Ndutume Mihindou et le président de l’institution financière Akinwumi Adesina. C’était en marge de la 26e conférence des Nations Unies sur le climat qui se déroule actuellement à Glasgow en Écosse.

La promotion de l’autonomisation des femmes est un volet primordial de la politique d’intervention de la BAD en Afrique. L’ambition de l’institution financière panafricaine est de créer des opportunités pour les femmes et les jeunes filles. Pour cela, la BAD a adopté une stratégie du genre favorable pour la période 2021-2025.

La plupart des femmes africaines, dont les Gabonaises, investissent près de 90 % de leurs revenus dans le commerce. Cela leur permet de subvenir aux besoins de leurs familles. Elles représentent ¾ des acteurs des marchés de Libreville, et sont très présentes dans le secteur de l’e-commerce. 

Leave a reply