La Banque mondiale salue les « avancées historiques » du Gabon en matière de protection des droits des femmes en 2021

0
303
Sylvia Bongo

La Banque mondiale a publié hier son nouveau rapport intitulé « Les femmes, l’entreprise et le droit ». Ce document s’est penché sur les remarquables prouesses du Gabon en matière de promotion des droits des femmes. Selon la première dame, Sylvia Bongo Ondimba, il met « en lumière les avancées historiques du Gabon en 2021 pour protéger nos femmes».

Le pays doit cette performance à l’inébranlable détermination du cher d’État Ali Bongo Ondimba. Son épouse Sylvia Bongo Ondimba et sa fondation éponyme y ont également joué un rôle capital. L’objectif des autorités est de bâtir un monde « plus juste et plus égalitaire ».

« Il y a deux ans, le Gabon accueillait la conférence de lancement du Rapport Women Biz Law de la Banque mondiale. », a rappelé hier la Première dame. Cette conférence qui avait duré deux jours avait boosté les actions en faveur de la cause de la femme. Dans la même année, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba a remis au numéro un gabonais un important rapport sur l’égalité hommes-femmes au Gabon. Le document contenait une panoplie de propositions très concrètes.

Au cours du premier semestre 2021, 3 nouvelles lois ont été votées en faveur de la protection des droits des femmes gabonaises. Les codes pénal, civil et du travail ont été révisés. Le cadre légal de la  lutte contre les violences faites aux femmes et contre l’inégalité du genre à été renforcée. 

Pour rappel, le Gabon est l’un des 3 pays d’Afrique subsaharienne où la lutte contre les inégalités homme-femme est mené avec le plus de détermination.

Leave a reply