La COP15 prend exemple sur le Gabon en matière de protection environnementale

0
112
Participants COP15

Le 19 décembre dernier, dernier jour de la COP15, 190 pays ont adopté un accord sur le plan environnemental. Pour le président de la République, cet accord qui intervient après plusieurs années de négociations est tout simplement « historique ».

Le mérite revient à la Chine, président en exercice de la COP15, d’avoir pu trouver un consensus sur un texte de compromis. Ledit texte inclut des avancées sur les zones à protéger ainsi que la mise à disposition de ressources financières pour les pays du Sud. Selon les clauses de l’accord, 30 % de la planète devra être protégée à l’horizon 2030. L’accord prévoit également un budget de 30 milliards de dollars d’aide annuelle à la conservation pour les pays en développement. Suite à cette décision, le chef de l’État s’est exprimé, à propos, sur ses canaux de communication digitaux.

« C’est historique ! Nous avons un pacte de paix avec la nature pour préserver la biodiversité » a tweeté le président gabonais Ali Bongo Ondimba. Pour rappel, le Gabon est le premier pays à « protéger 30 % de ses espaces naturels ». Même sans la COP15, le Gabon s’était déjà engagé dans un processus de protection de ses espaces naturels, terrestres et maritimes. Ali Bongo Ondimba entend continuer d’être un exemple et de faire du Gabon un leader en la matière. Le Gabon sera « exemplaire dans l’application de cet accord comme (il l’est) le climat » a-t-il affirmé.

Leave a reply