La dette sociale du championnat gabonais de football évaluée à 1,8 milliard de FCFA

0
177
franck-nguema

L’audit d’étape du cabinet international ErnstYoung a été rendu public hier par le ministre du Sport Franck Nguema. D’après ledit document, la dette sociale du championnat gabonais de football s’élève à 1,84 milliard de FCFA. 1,47 milliard de ce montant revient aux joueurs (saisons 2016/2018) et 373 millions de FCFA sont destinés aux entraîneurs. En ce qui concerne les arbitres, le montant exact de la dette est encore inconnu.

Selon le ministre en charge du Sport, l’estimation de la dette sociale du championnat de football revêt une importance capitale. « La dette sociale du championnat national de football professionnel est une problématique sérieuse, qu’il faut gérer avec beaucoup de sérieux et de prudence, et qui nécessite l’implication véritable et sincère de toutes les parties prenantes », soutient-il.

L’autorité gouvernementale rappelle par ailleurs que les salaires des joueurs professionnels du championnat national de football ne seront pas payés par l’État. Ils seront plutôt payés par les clubs où ils évoluent.

En juillet 2021, certains clubs gabonais avaient réclamé au gouvernement de payer la dette due aux joueurs avant la relance du championnat. Selon les clubs, c’est l’État gabonais qui en est le débiteur. Pour lever le doute, les autorités ont demandé un audit qui révèle que ce sont plutôt les clubs qui ne paient pas les joueurs et les staffs d’encadrement.

Le gouvernement, lui, indique avoir subventionné le National Foot D1 et D2 de 2012 à 2020 à hauteur de 40 milliards de FCFA.

Leave a reply