La Fondation Sylvia Bongo Ondimba, un bol d’oxygène pour les jeunes gabonais

0
353

L’ambition de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba est d’accompagner, sensibiliser, orienter et stimuler les jeunes gabonais. Ce, dans les milieux scolaires et universitaires. D’après le rapport d’activités 2020 de l’organisation, ce pari est réussi. Au cours de l’année écoulée, la fondation de la Première Dame gabonaise a engagé plusieurs actions dans ce cadre.

En dépit de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, la 8e édition de la bourse « Ozavino » a été bien organisée. Créée en 2013, cette subvention cible les jeunes gabonais « talentueux et manifestant un fort potentiel de leadership ». Elle prend en compte les frais de scolarité et de vie, un accompagnement personnalisé et une prise en charge holistique. Les bénéficiaires ont l’opportunité d’accéder aux formations rigoureuses dispensées par des établissements de renommée internationale, apprend-on.

Initié en 2018, le projet « École de l’Égalité des chances ENS B » a également permis d’aider plusieurs jeunes gabonais. Le ministère de l’Éducation nationale et l’Institut gabonais d’aide au développement (IGAD) sont des partenaires de l’initiative. Les nombreuses actions menées l’année dernière ont favorisé l’augmentation des demandes d’inscription à la rentrée académique 2019-2020. L’établissement a été rénové et les conditions sécuritaires et sanitaires améliorées. « Après deux ans d’engagement de la FSBO et de ses partenaires au sein de cette école, celle-ci a retrouvé ses lettres de noblesse », apprend-on.

La FSBO a intensifié son engagement pour cette cause en 2020. La structure a été rénovée. Des équipements sophistiqués y ont été installés pour bien des jeunes. Ils serviront au dépistage et à l’évaluation de la déficience auditive, à la programmation des aides auditives, à l’éducation auditive et à la rééducation de la parole. Au total, 23 élèves ont bénéficié des bilans auditifs en vue de l’appareillage. 4 enfants sont actuellement en attente d’implant cochléaire.

La FSBO envisage de booster la prise de responsabilité des jeunes gabonais et les aider à mieux préparer leur avenir.

Leave a reply