La HAC donne un ultimatum aux organes de presse en situation irrégulière

0
42
HAC

La Haute autorité de la Communication (HAC) menace de sanctionner les organes de presse en situation irrégulière au Gabon. Ceux-ci ont jusqu’au 30 septembre prochain pour se conformer aux réglementations en vigueur. Cet avertissement s’adresse à 129 médias relevant des secteurs de la presse écrite, de la radio, de la télévision et numérique. Nombre d’entre eux, proches de l’opposition, ne s’attellent qu’à critiquer le pouvoir en place.

La HAC avait déjà demandé aux organes en situation irrégulière, via des notes d’information publiées au cours des mois précédents, de se conformer aux lois de la presse. Le dernier communiqué publié à cet effet date de mai 2022. « En dépit de ces communiqués, la HAC constate, une fois de plus, pour le déplorer, le manque d’intérêt de ces médias pour la régularisation de leurs situations juridique et administrative » a déclaré Germain Ngoyo Moussavou, président de l’institution.

Leave a reply