La HAC invite les médias en lignes à davantage de professionalisme

0
140

 Suite aux irrégularités constatées dans le traitement de l’information par la presse en l’occurrence les medias en ligne, la Haute Autorité de la Communication (HAC) a procédé à une série de mises au point. Un rappel à l’ordre sous forme de communiqué de presse publié à l’issue de sa séance plénière extraordinaire le mardi 26 janvier 2021
« Depuis un certain temps, la presse gabonaise, notamment certains médias en ligne, s’illustrent par de graves manquements dans le traitement de l’information au quotidien… Les principes du contradictoire et de l’équilibre de l’information semblent de plus en plus bafoués pour ne laisser place qu’aux dénonciations calomnieuses, à la diffamation et au non-respect de l’honneur, de la dignité et de l’intégrité morale d’autrui », a indiqué le communiqué.
Pour rappel, « le Gabon est l’un des pays d’Afrique subsaharienne où la presse, singulièrement la presse en ligne, est la plus libre ». Une liberté encadrée cependant par la loi et soumise à un certain nombre de restrictions et que la Hac voudrait continuer à faire respecter.

« La liberté de conscience, de pensée, d’opinion, d’expression, de communication, la libre pratique de la religion sont garanties à tous, sous réserve du respect de l’ordre public… Comme tout principe, il est sujet à l’exception, à des dérogations, à des limites », a déclaré le porte-parole de la HAC, Jean François Mouwaka Ngonga.

Face aux abus, l’heure n’est pas encore aux sanctions, mais plutôt à la sensibilisation. C’est pourquoi le gendarme des médias invite les journalistes « au strict respect des règles éthiques et déontologiques qui régissent leur profession en faisant montre de professionnalisme et de responsabilité ».

Leave a reply