La loi portant sanction des violences, agressions, harcèlement et meurtre désormais en vigueur au Gabon

0
244

La Cour constitutionnelle a récemment ratifié une série de lois, dont celles portant modification ou suppression de certaines dispositions du Code pénal de la République gabonaises. L’annonce a été faite dans le Journal officiel jeudi dernier.

Les crimes de violences, agressions, harcèlement sexuel et de meurtre sont désormais sévèrement punis. Les auteurs de tortue ou de barbarie encourent une peine de trente ans de prison et d’une amende 30 millions de FCFA au plus. Ce lorsque la victime est vulnérable, présente une infirmité, une déficience, est en veuvage ou enceinte. Le mis en cause peut être un conjoint, concubin, ex-conjoint ou ex-concubin. Il en est de même pour les actes de mariages forcés et de harcèlement sexuel.

Il faut noter les sanctions varient en fonctions de la gravité des conséquences de ces violences sur les victimes. Les violences peuvent être de tous genres (morales, physique, ou psychiques).

L’ambition du gouvernement gabonais est de bâtir un pays où règne la paix et l’harmonie ; et où tout le monde jouit des mêmes droits et privilèges.

 

Leave a reply