La police gabonaise lance l’opération « Facebook n’est pas un commissariat ni un tribunal »

0
100
police-gabon

Depuis quelque temps, des messages de disparition de personnes, principalement d’enfants, circulent sur Facebook. Certaines de ces publications sont véridiques, d’autres sont fausses.

Pour mettre fin à ce déplorable phénomène, la police gabonaise a décidé de changer de stratégie de communication. Elle vient de publier un message innovant formulé comme suit « Facebook n’est pas un commissariat ni un tribunal ».

À travers, cette note, l’institution rappelle aux populations l’importance de porter plainte auprès des commissariats en cas de disparition. « En cas de disparition ou d’agression, (il faut) contacte(r) les autorités compétentes afin de prendre des actions adaptées à toutes les situations. », recommande le message.

D’après la police, les réseaux sociaux ne constituent pas une instance judiciaire où on peut se plaindre quand un proche disparaît. De telles publications représentent une réelle menace pour l’ordre public.

Leave a reply