La Police judiciaire interpelle 4 présumés trafiquants d’espèces fauniques à Oyem

0
103
trafiquants

Les officiers de la police judiciaire (OPJ) de l’antenne d’Oyem ont récemment arrêté 4 présumés trafiquants d’espèces fauniques. Il s’agit de A.N.G.M, M.F.L, N.N.C, A.J.B. Les mis en cause ont été interpellés alors qu’ils étaient en possession de 4 pointes d’ivoire, 3 peaux et 5 dents de panthères, et une queue d’éléphant.

L’opération a été effectuée samedi dernier. Elle a été conjointement menée par les policiers et agents des Eaux et Forêts, et ceux de Conservation Justice. Les forces de l’ordre disposaient des informations nécessaires pour neutraliser les trafiquants.

Les 2 peaux et 5 dents de panthères appartiendrait au nommé A.N.G.M. Ce dernier avait également une vingtaine de munitions sur lui. Il s’agit de balles 375 et des cartouches de calibre 12 double zéro. N.N.C lui, aurait abattu un éléphant et extrait ses défenses ainsi que sa queue. La police a d’ailleurs retrouvé les ossements de l’animal sur le lieu de l’abattage. Plusieurs munitions ont aussi été retrouvées à son domicile à Nkout. Le nommé A.J.B, quant à lui, est un enseignant. Il possède une paire d’ivoire retrouvée en forêt.

Conformément au Code pénal et au Code forestier, les mis en cause risquent jusqu’à 10 ans d’emprisonnement.

Le Gabon est très attaché à la préservation de la biodiversité et des écosystèmes.

Leave a reply