La première ministre gabonaise réaffirmer l’engagement du Gabon à lutter contre la corruption

0
93
Rose-raponda

La première ministre gabonaise Rose Christiane Ossouka Raponda a récemment participé au 2ᵉ sommet spécial du forum des chefs d’État et de gouvernement du mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP). Elle y représentait le Chef d’État gabonais Ali Bongo Ondimba. L’événement s’est tenu part visioconférence jeudi dernier.

Lors de cette importante rencontre, la cheffe de gouvernement a réaffirmé l’engagement du Gabon à promouvoir les thématiques portées par le MAEP. Il s’agit essentiellement de la lutte contre la corruption. Les échanges ont porté sur les problématiques d’évaluation de la gouvernance sur le continent africain. Ladite évaluation est relative à la démocratie et la gouvernance politique, la gestion économique, la gouvernance d’entreprise et le développement socio-économique.

Pour rappel, le MAEP a été créé par le Comité des chefs d’État et de gouvernement (HSGIC) chargé de la mise en œuvre du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD). Il constitue un instrument d’autoévaluation volontaire de la performance des États membres en matière de gouvernance. Sa mission est d’évaluer et réviser systématiquement la gouvernance au niveau des Chefs d’État. Le but de l’initiative est de promouvoir la stabilité politique, l’intégration économique accélérée au niveau sous-régional et continental, la croissance économique et le développement durable.

Le Gabon a intégré le MAEP dès sa création. Cela a permis au pays de « s’approprier les valeurs communes ainsi que toute l’essence, qui caractérisent cette architecture panafricaine », a indiqué Rose Christiane Ossouka Raponda.

Leave a reply