La réintégration du Gabon dans l’ITIE est le fruit des nombreux efforts fournis par le gouvernement

0
366

Le Gabon a récemment réintégré l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE). L’annonce a été faite par l’ITIE, jeudi dernier. Pour le Chef d’État gabonais, Ali Bongo Ondimba, cette réintégration est le fruit des efforts fournis par le pays depuis plusieurs années. « C’est la récompense d’un travail acharné pour améliorer la gouvernance et renforcer la transparence dans la gestion des secteurs pétrolier et minier », a-t-il déclaré.

Le pays était absent de cette organisation depuis 8 ans. Pour cause, il était critiqué pour sa gestion des secteurs miniers et pétroliers. Après l’exclusion du Gabon de l’ITIEABO a reconstitué son équipe de travail. Cette équipe est désormais constituée de jeunes professionnels, formés, travailleurs et qui respectent les valeurs de l’éthique.

D’après le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, l’État a effectué un travail remarquable pour réintégrer l’ITIE. Tout s’est fait sous l’autorité du président de la République Ali Bongo Ondimba. Selon elle, il s’agit de « la preuve que (le) pays est définitivement sur la bonne voie !»

Le dossier de la réintégration à l’ITIE a été piloté par l’ex-coordinateur général des affaires présidentielles, Noureddin Bongo Valentin. Lors des 2 ans passés à ce poste, ce dernier a réussi à ordonner les finances publiques du Gabon.

Leave a reply