La Setrag et l’ANPN collaborent pour la protection de la faune

0
222

La société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) et l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) sont désormais partenaires. Les deux institutions ont récemment signé un accord de partenariat dans le but de préserver la faune. L’objectif de l’initiative est de contrôler la circulation des animaux sauvages, dont les éléphants, le long de la voie ferrée. Cela permettra de réduire les cas d’accidents entre ces animaux menacés et les trains. 

Au Gabon, le nombre de cas de heurts entre les animaux et les trains a considérablement augmenté. La Setrag a initié, il y a quelques mois, une étude des mouvements migratoires des éléphants et d’autres animaux le long de la voie ferrée. Des échantillons d’ADN ont été prélevés pour effectuer des analyses. Les zones les plus dangereuses ont été dotées de caméras pièges. Des colliers de balises ont également été posés. 

Plusieurs agents de l’ANPN, du ministère des Eaux et des forêts et un biologiste de la faune sauvage se sont rendus sur les lieux. Ils ont parcouru au total 125 km à pied pendant 10 jours. D’après les autorités, cette excursion a permis d’identifier les zones à risques et de proposer des solutions appropriées. Les experts pourront aisément élaborer un plan d’action à mettre en œuvre à la suite de cette étude.

La signature du partenariat entre la Setrag et l’ANPN s’inscrit en droite ligne des objectifs du gouvernement gabonais. Cela permettra d’accélérer le processus de règlement du problème. L’ambition d’Ali Bongo Ondimba est d’assurer et la protection de la faune et celle des populations gabonaises. 

Leave a reply