La société « savante » de la médecine de catastrophes voit le jour au Gabon

0
165

La Société gabonaise de la médecine des catastrophes a été mise en place par les acteurs sanitaires concernés par la prévention et la gestion de catastrophe mercredi dernier. L’initiative vise à renforcer la protection des populations en cas de situations catastrophiques. « Cette société savante sera un outil très important pour l’avenir, parce que nous ne sommes plus à l’abri des catastrophes », explique Pr Romain Tchoua. Ce dernier est le coordonnateur technique du Comité de pilotage du Coronavirus.

La nouvelle institution servira de cadre pour des réflexions afin de proposer des solutions préventives à certains sujets relevant du domaine des catastrophes. C’est ce qu’indique le médecin général Alain Puidupin, membre de la Société française de la médecine de catastrophe. « Il va y avoir des réunions scientifiques, des commissions qui vont travailler sur des sujets pour proposer dans un cadre de réflexion transversale des solutions, des points d’attentions sur certains sujets de métier de catastrophes », explique-t-il.

La société gabonaise de la médecine de catastrophes est actuellement dirigée par un bureau provisoire. Une assemblée générale sera bientôt organisée pour mieux structurer l’organisation. « Elle sera nationale et prendra en compte toutes les composantes du pays », apprend-on.

D’après les autorités, l’organe sera constitué de responsables administratifs, d’acteurs de terrains, des responsables techniques, des compétences et des bonnes volontés venant d’horizon divers. Il bénéficiera de l’appui et de l’expertise de la France. Pour rappel, les autorités françaises sont engagées dans l’enseignement de la médecine des catastrophes au Gabon à travers la coopération militaire et sanitaire depuis 5 ans.

Leave a reply