Lancé par la première ministre, le PIEPAL porte déjà ses fruits

0
441

Pour une meilleure desserte en eau potable, le Gabon a connu beaucoup d’avancées ces dernières années. L’arrivée à la primature de Rose Christiane Ossouka Raponda en juillet 2020 a fait la différence. Dans ce secteur, la première ministre a fait mieux que ses prédécesseurs en si peu de temps. L’une de ses réalisations concerne l’exécution du Programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement de Libreville (PIAEPAL).

Dans les axes principaux du Grand Libreville, on peut se rendre à l’évidence des retombées de ce projet. Il vise le renforcement et l’amélioration des services d’eau potable et d’assainissement de la zone. D’ici deux ans, le programme sera entièrement exécuté. Il pourra offrir aux habitants du Grand Libreville une eau potable de qualité à temps réel. Le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a donné cette indication dans son discours de présentation des vœux du nouvel an.

Par ailleurs, le service de la SEEG quant à la fourniture d’eau pourra connaître d’amélioration. Ce sera grâce à la nouvelle convention de concession du service public de l’eau potable et de l’électricité. Elle a été signée récemment entre l’Etat et la SEEG. Libéralisant le secteur énergétique, cet accord protège mieux le consommateur gabonais. Il expose la société de distribution d’eau à des sanctions en cas de coupure évitable.

Pour rappel, ces résultats ont été enregistrés grâce à l’engagement personnel de la première ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda. Sous l’impulsion du président de la République, cette dernière a tenu des réunions stratégiques de haut niveau. C’était avec ses ministres, des hauts fonctionnaires et les opérateurs économiques nationaux.

Leave a reply