L’Ancien Président de l’Assemblée nationale devra justifier la détention d’une forte somme d’argent à la justice gabonaise.

0
59
Guy Nzouba-Ndama, ancien président de l'Assemblée nationale

En provenance du Congo, Guy Nzouba-Ndama a été intercepté par les forces de l’ordre aux frontières avec le Gabon. La fouille de son véhicule a permis de retrouver la somme de 1,19 milliard de FCFA.

Suite à cette découverte, les autorités douanières ont exigé de l’ex-Président de l’Assemblée nationale une déclaration des fonds. Ce dernier aurait opposé un refus catégorique à cette injonction qui est pourtant conforme aux lois en vigueur dans la zone CEMAC. Selon l’article 53 du règlement No 02/18/CEMAC/UMAC/CM du 21 décembre 2018, les voyageurs résidents ou non peuvent se déplacer d’un pays membre de la BEAC à l’autre, avec un montant illimité. Néanmoins, ils doivent obligatoirement déclarer toute somme supérieure à 1 million de francs CFA. La douane a donc établi un procès-verbal pour détention irrégulière de fonds.

Ibinga Ayiquise Bléra, substitut du procureur de la République près le tribunal de première instance de Franceville a fait le point de la situation à l’opinion publique. Elle a confirmé que Guy Nzouba-Ndama avait à bord de son véhicule trois valises comportant la somme de 1,19 milliard de F CFA. L’intéressé aurait déclaré à la douane, avant la fouille, que les valises contenaient des affaires propres à son épouse.

À cet effet, la justice gabonaise prévoit d’ouvrir une enquête pour déterminer la provenance et la destination de ces fonds. Pour le moment, la somme a été confisquée et reversée au Trésor Public conformément à la loi.

Leave a reply