Le chef de l’État adresse ses vœux de nouvel an aux Gabonais

0
162
ABO
Dans son discours à la nation, le Président de la République a d’abord présenté les actions menées à date ainsi que leurs impacts. Il a ensuite révélé au peuple, ses ambitions pour le Gabon. Pour finir, il a souhaité ses vœux de nouvel an à ses administrés.
Ali Bongo Ondimba a commencé son allocution par une pensée à l’endroit des enfants, des femmes victimes de violences ou des personnes atteintes de maladies diverses. Le chef de l’État a également salué la mémoire des personnes qui ont perdu la vie au cours de l’année. Pour Ali Bongo Ondimba, « ce dernier jour de l’année est l’occasion de dresser le bilan de ce qui a été accompli tout en mettant le cap sur l’année à venir ». Le Président de la République a à cet effet affirmé que le Gabon est à nouveau en marche après avoir été secoué par la crise de la COVID-19.
Au plan économique, la levée des mesures barrières a permis à l’économie gabonaise de reprendre vie. Les investisseurs qui s’étaient entre-temps rétractés, ont commencé à investir au Gabon. C’est ce qui a permis de passer à un taux de croissance d’environ 3% en 2022 contre 1,5% en 2021. Au plan social, les prix des denrées de première nécessité ont été revus pour permettre aux populations de faire face à la cherté de la vie. Le gouvernement a subventionné certaines de ces denrées à hauteur de 30 milliards de francs CFA afin de les rendre accessibles aux populations. Toujours pour faciliter la vie aux Gabonais, Ali Bongo Ondimba a rendu gratuits les transports publics. Près de 30.000 personnes ont pu être soulagées grâce à cette action gouvernementale.
L’une des plus importantes décisions des autorités sur le plan social a été la reprise en main de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale. En ce qui concerne la protection des femmes, le succès du gouvernement Bongo n’est plus à démontrer. D’importantes mesures ont été prises et les femmes ont accès à des postes de haut niveau au Gabon. Sur le plan territorial, de grands travaux à l’instar de la Transgabonaise ont été initiés. Cette dernière sera l’une des plus longues routes terrestres d’Afrique. Au plan environnemental, le Gabon est aujourd’hui considéré comme un pays leader à l’échelle internationale. Le Gabon a également rejoint, en juin dernier, le Commonwealth et a présidé pour la troisième fois de son histoire en octobre dernier, le Conseil des Nations Unies.
« Si en 2022 le Gabon s’est redressé, il consolidera sa transformation en 2023 ». C’est en ces termes que le Président de la République a commencé par révéler ses ambitions pour le Gabon en cette nouvelle année. Il envisage à cet effet de renforcer les mesures qui ont porté leurs fruits afin d’améliorer leurs impacts sur la vie des populations. Pour la prochaine année scolaire, 23 000 places supplémentaires seront créées dans les établissements.
Au terme du premier trimestre de l’année 2023, le gouvernement compte mettre en place une bibliothèque numérique avec plus de 80 000 ressources livresques pour les étudiants et enseignants gabonais. Le gouvernement compte par ailleurs intensifier ses efforts pour les services de fourniture d’eau et d’électricité. Pour ce qui est du plan sanitaire, la réhabilitation des centres de santé et la construction de centres de santé se poursuivra et la fourniture des médicaments sera améliorée. Ali Bongo Ondimba n’entend pas non plus lâcher prise dans sa lutte contre la corruption, à grande comme à petite échelle. À date, les efforts du gouvernement en la matière ont permis d’économiser plus de 1000 milliards de francs CFA dans les caisses de l’État. Les retraités ne sont pas laissés pour compte par le chef de l’État dans ses prévisions pour 2023. 5000 d’entre eux seront enrôlés dans les bases de données du gouvernement durant cette nouvelle année. Les arriérés des mois de retraites seront intégralement versés au plus tard le 31 janvier prochain.
Grâce à la certification de ses crédits carbone, le Gabon attend d’importants investissements qui vont aider à renforcer l’économie et assurer la croissance d’après-pétrole. Vu le succès de la Zone Économique Spéciale de Nkok, le gouvernement envisage de l’étendre à d’autres provinces du Gabon dans le Moyen Ogooué et le Haut Ogooué. Le projet de Belinga qui génère déjà 100 emplois directs sera poursuivi et pourra créer 800 emplois supplémentaires à l’horizon 2023. Le chef de l’État a par ailleurs pris la décision de donner annuellement à chaque province une somme de deux milliards de francs CFA. Ces ressources financières permettront de développer des projets locaux.
Avant de clore son discours, Ali Bongo Ondimba a rassuré les populations quant aux dispositions pour assurer des élections apaisées au Gabon en 2023. Il a annoncé qu’il donnera une réponse favorable à la demande des opposants politiques qui souhaiteraient rencontrer le gouvernement actuellement en place. Cette réunion aura pour but de définir les bases de l’organisation des votes aux lendemains apaisés. Il a invité les populations à la responsabilité et au bon sens pour ne pas tomber dans les pièges aux propos mielleux des ennemis de la paix et de la démocratie.
Pour son mot de la fin, le numéro un gabonais a invité le peuple à l’espoir et à l’optimisme. Il a expressément demandé le soutien de ses administrés pour qu’ensemble, ils puissent surmonter les obstacles auxquels le Gabon pourrait faire face. « De tout mon cœur, je vous souhaite, mes très chers compatriotes, à chacun et à chacune, une bonne et heureuse année 2023 » a déclaré Ali Bongo Ondimba, Président de la République du Gabon.

Leave a reply