Le Congrès de la Conférence internationale des Barreaux (CIB) en cours à Libreville

0
184

Le 35e Congrès de la Conférence internationale des Barreaux (CIB) se tient actuellement à la Cour constitutionnelle de Libreville. L’événement a été officiellement ouvert mercredi dernier. Le Chef d’État gabonais Ali Bongo Ondimba était présent. Au cours de son discours, il s’est penché sur l’importance des libertés publiques. « La bonne jouissance des libertés publiques n’existe que pour autant qu’elle préserve l’ordre public, autrement dit la sécurité.» , a-t-il déclaré. L’ordre public quant à lui, vise à assurer à tous l’ « exercice des libertés publiques », a-t-il ajouté.

Le numéro un gabonais a profité de l’occasion pour réaffirmer son intérêt pour la préservation des libertés individuelles et des droits des citoyens. Il a rappelé les nombreuses réformes menées par l’État depuis 2 ans. Il s’agit entre autres de la numérisation de la chaîne pénale et la dématérialisation des actes judiciaires. Une série de lois a également été votée et promulguée en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes en milieux familial et professionnel.

Le congrès de la Conférence internationale des Barreaux (CIB) constitue un lieu d’échanges, de rencontre et de travaux entre les professionnelles du secteur judiciaire. Il prendra fin aujourd’hui. Cette année, les échanges portent sur le thème suivant : « Le droit et la Justice à l’épreuve de la COVID-19». 

Leave a reply