Le département d’État américain reconnaît les « progrès significatifs » du Gabon

0
475

Le Gabon est désormais une référence en matière de transparence budgétaire en Afrique. Le pays occupe l’une des meilleures places du rapport annuel sur le niveau de transparence budgétaire des pays africains. Cette étude a été réalisée et récemment publiée par le département d’État des États-Unis, équivalent du ministère des Affaires étrangères. Au total, 141 pays y ont été pris en compte. Les critères d’appréciation sont entre autres la fiabilité des documents fiscaux publics et leur accessibilité.

D’après les experts, le Gabon a enregistré un progrès rapide, palpable et significatif en la matière. Cette remarquable performance a été rendue possible par les nombreux efforts et actions menés par les autorités gabonaises. Les actions du gouvernement se sont intensifiées « depuis deux ans et demi », soit fin 2019, apprend-on. Cette période correspond à la période de nomination de Noureddin Bongo Valentin au poste de coordinateur général des affaires présidentielles. Depuis novembre 2019, c’est le CGAP qui est en charge des questions budgétaires dans le pays. « On observe un changement radical dans le mode de gestion depuis l’arrivée d’une nouvelle équipe à la présidence de la République gabonaise », indique l’un des auteurs du classement.

Depuis la nomination de Noureddin Bongo Valentin, le secteur des finances publiques gabonaises a fait l’objet d’une profonde restructuration. L’opération anticorruption « Scorpion » a été lancée. L’initiative a permis de démanteler plusieurs réseaux de corruptions et d’arrêter plusieurs hauts cadres du pays. La task-force sur la dette intérieure a été mise en place. Grâce à elle, les experts ont pu déterminer la réelle dette intérieure du pays. Le gouvernement s’est également engagé dans la lutte contre les éléphants blancs et les dépenses inutiles. Désormais, la priorité est portée sur la construction d’infrastructures utiles.

D’après les autorités, ce sont ces mesures qui ont permis au Gabon de faire face à la crise économique liée à la pandémie de Covid-19. Le Fonds Monétaire International a récemment réaffirmé sa confiance envers le pays en lui octroyant une aide triennale. Ledit prêt s’élève à hauteur de 120 milliards de FCFA.

Leave a reply