Le député Alexandre Awassi veut que la loi sur le harcèlement soit étendue aux cellules familiale et scolaire

0
133
Awassi

Le député du 2e siège de la Commune de Moanda, Alexandre Awassi, vient de relancer sa proposition de modifier la loi numéro 10/2016, du 5 septembre 2016. Ledit texte porte sur le harcèlement en milieu professionnel au Gabon.

Jeudi dernier, l’élu a été auditionné à ce sujet à l’Assemblée nationale. Ce fut l’occasion pour lui de mieux exposer sa proposition de loi. « La loi sur le harcèlement en vigueur qui date de 2016 a posé la première pierre en légiférant sur le harcèlement en milieu professionnel. Cependant, il est incontestable que le mal qu’est le harcèlement sous toutes ses formes ne sévit pas que dans le milieu du travail.», argumente-t-il.

D’après Alexandre Awassi, les cas de harcèlement moral, physique et sexuel existe également en milieu scolaire et familial. « Combien parmi les plus faibles d’entre eux ont dû céder, ou décrocher sur le plan scolaire et familial, avec des conséquences incalculables sur leur avenir ? », s’est-il questionné.

Étendre cette loi aux milieux mentionnés plus haut serait très bénéfique. Elle protégera mieux les filles et garçons dans les écoles, universités et familles. Ils pourront ainsi mieux s’épanouir dans la société. Pour l’élu, il urge que cette loi soit adoptée pour renforcer la lutte contre le harcèlement au Gabon.

Il avait déjà formulé une première proposition de modification en mai 2021.

Leave a reply