Le FGIS et ses filiales vont recruter des ingénieurs et techniciens diplômés de l’USTM

0
1883
USTM

Le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) et ses filiales techniques viennent de signer un accord de partenariat avec l’Université des Sciences et Techniques de Masuku (USTM). Ladite convention a été paraphée le 3 juin dernier. C’était lors du USTMS Entreprise. L’annonce a été faite hier par le FGIS.

Le fonds gabonais et ses filiales se sont ainsi engagés à accorder des stages et à recruter des diplômés de l’université technologique et scientifique. Entre 2024 et 2026, Gabon Power Company (GPC), une des filiales du FGIS, recrutera des ingénieurs et des techniciens. Ces derniers travailleront dans l’exploitation et la maintenance des centrales en construction au Gabon.

En effet, le FGIS prévoit de recruter, d’ici 2025, 29 personnes sur le chantier du barrage de Ngoulmendjim, et 27 personnes pour la nouvelle usine de production d’eau potable à Ntoum (dénommée Ntoum 7). 30 personnes seront embauchées d’ici 2024 pour la centrale thermique à gaz d’Owendo. D’ici 2026, 22 personnes seront recrutées pour les travaux de la centrale de Dibwangui. C’est ce qu’a expliqué Aunel Loumba, le responsable de la communication et des relations publiques du FGIS.

L’ambition du fonds est de contribuer à l’essor du secteur scientifique et technique au Gabon. « À travers ce partenariat, nous souhaitons pleinement participer au renforcement des compétences techniques et scientifiques au Gabon, ainsi qu’à l’émergence de talents locaux », va affirmer Akim Mohamed Daouda, l’administrateur-directeur général du fonds.

La nouvelle convention est valable pour une période de 5 ans renouvelables.

Pour rappel, l’USTM est un établissement public. Il a été inauguré en 1986 à Franceville. Il offre des formations dans les domaines de la technologie et des sciences.

Leave a reply