Le FMI dévoile ses observations par rapport à la première revue du MEDC

0
248

Une mission du Fonds Monétaire international (FMI) s’est rendue au Gabon de jeudi dernier à ce jour. Elle était dirigée par M. Boileau Loko, le représentant-résident du FMI au Sénégal. Il s’agissait pour l’équipe de l’institution financière de discuter de la première revue de l’accord élargi au titre du Mécanisme Élargi De Crédit (MEDC) avec les autorités gabonaises. Les personnalités se sont penchées sur les actions à mener pour achever la revue. Les politiques économiques et réformes structurelles devant constituer le programme 2022 ont également été examinées.

D’après les autorités, cette mission a été un succès. Il ressort des échanges que la croissance économique du Gabon pourrait atteindre 1,5 % cette année. L’année prochaine, elle devrait enregistrer une hausse de 3 %. Afin de maintenir cette perspective de forte, durable et inclusive croissance, il est nécessaire de réaliser un assainissement budgétaire.

Selon les services du FMI, l’évolution budgétaire du Gabon correspond aux objectifs du programme. « Malgré les circonstances difficiles engendrées par la pandémie, les performances relatives aux objectifs quantitatifs du programme sont globalement satisfaisantes », apprend-on. L’État gabonais a cependant été prié d’accélérer la mise en œuvre de réformes budgétaires et de gouvernance. Cela permettra de consolider les recettes intérieures ainsi que la gestion des finances publiques. Ainsi, la reprise sera soutenue et la dette plus viable. 

Aussi, l’adhésion du Gabon à l’Initiative de Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) a-t-elle été saluée. Les efforts du pays pour développer les secteurs pétroliers et miniers portent leurs fruits. Par ailleurs, plusieurs recommandations ont été faites au gouvernement. Il s’agit notamment de redoubler d’ardeur afin d’augmenter les recettes non-pétrolières.

Il urge que le Gabon adopte une stratégie d’apurement des arriérés intérieurs. Le rapport d’audit des dépenses relatives à la pandémie de Covid-19 doit être finalisé et publié. Les noms et nationalités des bénéficiaires des marchés publics doivent également être publiés.

La mission du FMI invite les autorités gabonaises à réaliser l’intégralité des mesures fiscales contenues dans le programme initial. La priorité doit également être mise sur celles qui pourraient permettre de compenser le manque à gagner en 2021. Les mesures d’aide aux Gabonais Economiquement Faibles devront donc être mieux ciblées.

« La mission tient à remercier les autorités gabonaises pour les discussions constructives et pour leur chaleureuse hospitalité » , a déclaré le président de la mission, M. Boileau Loko. Les discussions se poursuivront dans les semaines à venir. Rappelons que l’accord élargi au titre du Mécanisme Élargi De Crédit (MEDC) avait été validé depuis juillet dernier.

Leave a reply